MENU

International

Français

ParisTech a reçu cette semaine Ian Wright, vice président recherche et innovation de l'Université de Cantorbury, qui souhaite développer des axes de coopération avec les établissements d’enseignement supérieur français.

 

Fondée en 1873 par Oxford et Cambridge Scholars, l'Université de Canterbury (UC) basée à Christchurch est classée parmi les 200 meilleures universités dans le monde (THE - QS World University Rankings 2008) et est l'une des plus grandes universités de Nouvelle-Zélande pour la qualité de la recherche.

 

Cette visite s’inscrit dans le cadre d’une mission organisée par le Centre International d’Etudes Pédagogiques (CIEP) à la demande de l’Ambassade de France en Nouvelle Zélande pour renforcer  la coopération universitaire et scientifique entre les deux pays. (mobilité encadrée, échanges d’enseignants-chercheurs…).

 

4 écoles représentantes de ParisTech, Mines ParisTech, ENSTA Paris Tech,  l’ENSAE ParisTech et l’Ecole des Ponts ParisTech, ont exploré avec M. Wright les champs thématiques d’intérêt commun en matière d’ingénierie et les opportunités d’échanges et de coopération envisageables.

Une délégation de ParisTech représentée par le président de ParisTech, directeur de l’Ecole des Ponts ParisTech, la vice-présidente de ParisTech, directrice de l’ENSTA ParisTech et les directeurs de Mines ParisTech et de Télécom ParisTech, sera en Chinecette semaine du 15 au 21 mai. L’objectif de celle-ci est de conforter les partenariats existants en renouvelant des accords-cadres, de préparer les recrutements coordonnés qui auront lieu en septembre et de préparer de nouveaux partenariats.

 

Les directeurs de la délégation rencontreront leurs homologues des principales universités partenaires à Nankin, Wuhan, Pékin, Shanghai et Hangzhou et participeront au 110ème anniversaire de l’université de Tongji ainsi qu’au 120ème anniversaire de l’université de Zhejiang.

ParisTech fera également le point sur l’école d’ingénieurs ParisTech Shanghai JiaoTong et l’institut sino-européen ICARE (China-EU Institute for Clean and Renewable Energy).

ParisTech mène des actions en Chine depuis 1999. Sa stratégie s’oriente autour de 5axes :

  • Les partenariats académiques
  • Les relations industrielles
  • L’animation du réseau d’anciens élèves
  • Les relations institutionnelles
  • Les Instituts Franco-Chinois

 

Depuis 2000, ParisTech a développé des partenariats avec 12 des meilleures universités chinoises à :

Pékin: Tsinghua UniversityPeking UniversityChina Agricultural University

ShanghaiShanghai Jiao Tong UniversityFudan University, Tongji University

NanjingNanjing UniversitySouthEast University, Nanjing Agricultural University

Wuhan: Wuhan University, Huazhong University of Science and Technology

Hangzhou: Zhejiang University

 

Depuis 15 ans, ce sont plus de 1200 étudiants chinois qui ont obtenu un diplôme d’ingénieur de l’une des écoles de ParisTech.

En 2010, ParisTech et l’Université Huazhong des Sciences et Technologies ont remporté un appel d’offres de la commission européenne de 15 M€ pour la création de l’Institut sino-européen pour les énergies propres et renouvelables (ICARE) à Wuhan. L'institut compte actuellement 180 étudiants chinois et internationaux au niveau Master.

En 2012, ParisTech ouvre, conjointement avec l’université de Shanghai JiaoTong une école inspirée du modèle des Grandes Ecoles françaises. Celle-ci compte actuellement 313 étudiants et propose une formation d’excellence en 6 ans et demi orientée autour de trois spécialités : « ingénierie mécanique », « ingénierie de puissance et de l’énergie » et « sciences et technologies de l’information et de la communication ».

Elle délivre les grades de Bachelor et de Master de l’Université Jiaotong de Shanghai, ainsi que le titre d’ingénieur diplômé suite à l'avis favorable de la CTI en novembre 2015.

En septembre 2017, « Chimie Pékin », 3ème Institut Franco-Chinois piloté par une école de ParisTech, ouvrira ses portes. Chimie ParisTech assure la coordination de cet Institut qui associe plusieurs écoles de la Fédération Gay Lussac et Beijing University of Chemical Technology.

A l’occasion de la table ronde sur la coopération France-Chine du 23 mars, présidée par Xin Guobin, vice-ministre de l’industrie chinoise et Pascal Faure, directeur général des entreprises au ministère de l’Economie, ParisTech a présenté ses partenariats académiques et actions menées en Chine.

 

Cette table ronde a été l’occasion d’approfondir l’accord porté par Alliance industrie du futur dont Arts et Métiers ParisTech et l’Institut Mines Télécom sont membres.

 

Les échanges ont également porté sur Made in China 2025, le plan de mutation et de développement industriels lancé par la Chine en 2015.

Le programme de bourses Eiffel du ministère des Affaires étrangères et du Développement international permet aux établissements français d’enseignement supérieur d’attirer les meilleurs étudiants étrangers. Ces bourses financent une à trois années d'études pour l'obtention d'un master en sciences de l'ingénieur ou un diplôme d'ingénieur.

Les écoles de ParisTech ont obtenu 36 bourses sur 138 décernées cette année (soit 26% des bourses distribuées en sciences de l'ingénieur).

L'année passée, les écoles de ParisTech avaient également obtenu 36 bourses sur 150 décernées.

Ce résultat obtenu dans un contexte de réduction du nombre de bourses démontre l'attractivité des écoles de ParisTech auprès d'étudiants particulièrement excellents.

Les étudiants lauréats débuteront leurs études dans les écoles de ParisYech à la rentrée 2017, pour la plupart d'entre eux dans le cadre d'un double-diplôme. Ces étudiants proviennent d'universités au Brésil (10), en Chine (9), au Vietnam (7), en Colombie (5), au Liban (3), au Cambodge (1) et au Cameroun (1).

3 des 9 étudiants chinois lauréats proviennent de l'école d'ingénieur franco-chinoise ParisTech-Shanghai Jiao Tong. Un quatrième étudiant de ParisTech-Shanghai Jiao Tong a également obtenu une bourse dans le cadre du double-diplôme avec l'Ecole Polytechnique.

--
Contact presse ParisTech : ideligniville@gmail.com

https://www.linkedin.com/in/isabelle-de-ligniville

Une délégation de ParisTech sera cette semaine en Colombie pour renforcer et développer les relations des écoles avec les universités partenaires.

 

La Colombie est un pays cible de ParisTech depuis 2014. Troisième économie d’Amérique du Sud avec un taux de croissance de 3,1% en 2015 la Colombie a choisi la France comme premier pays de mobilités universitaires dans le monde.

ParisTech y a établi des accords cadres avec quatre des meilleures universités du pays :

  • Universidad Nacional de Colombia (UNAL Bogota, Medellin, Manizales et Palmira)
  • Universidad de los Andes
  • Pontificia Universidad Javeriana
  • Universidad Escuela de Ingeniera de Antioquia (EIA)

Ces accords permettent de proposer aux étudiants colombiens un recrutement coordonné, des accords de doubles diplômes avec l’UNAL et  l’EIA et des programmes d’échanges.

9 des 10 écoles de ParisTech* sont parties prenantes de ces programmes. Ceux-ci sont coordonnés par Mines ParisTech sous la responsabilité de Vincent Brenier, Directeur des relations académiques internationales.

Une quinzaine d’étudiants viennent ainsi se former dans le cadre d’un double diplôme chaque année depuis 2014 dans les 9 écoles partenaires.

Pendant cette semaine, la délégation ParisTech présentera les écoles françaises aux étudiants de l’UNAL Bogota, l’UNAL Medellin, la Pontificia Universidad Javeriana et l’EIA. Des échanges sont prévus avec les doyens en ingénierie, responsables formations, et directeurs des relations internationales pour renforcer les partenariats existants et développer les accords de doubles diplômes.

 

* AgroParisTech, Chimie ParisTech, ENSAE ParisTech, ENSTA ParisTech, ESPCI Paris, Institut d'Optique Graduate School, MINES ParisTech, École des Ponts ParisTech, Telecom ParisTech

Plus d’information: http://paristech.fr/fr/recrutement-coordonné-en-colombie

Contact presse ParisTech : ideligniville@gmail.com

1500 étudiants de 14 universités scientifiques et technologiques européennes de très haut niveau et de 9 grandes écoles de ParisTech participent à un programme d’échanges scientifiques et culturels.

A cette occasion, ils suivront l’un des 59 cours proposés par les établissements du Réseau ATHENS (Advanced Technology Higher Education Network) à Paris, Milan, Prague, Budapest, Delft, Madrid, Lisbonne, Leuven, Istanbul, Vienne, Varsovie, Trondheim, Thessalonique et Munich.

Constitué de 14 universités scientifiques et technologiques européennes de très haut niveau et de 9 grandes écoles de ParisTech, le Réseau international ATHENS organise des semaines européennes d’enseignement sous forme d'un programme intensif de cours proposé par les institutions deux fois par an. ParisTech assurer la coordination du Réseau dont l’objectif principal est de faciliter les échanges d’étudiants, d’enseignants et de chercheurs entre les grandes universités technologiques européennes et de participer ensemble aux grands programmes européens de développement technologique et de formation.

Pour cette session, 400 étudiants originaires de 5 établissements ParisTech (IOGS, Mines PT, Télécom PT, ENSAM et ESPCI Paris) suivront un cours ATHENS au sein d’une école de ParisTech ou d’une université européenne partenaire. En outre, 230 étudiants étrangers ont choisi de venir à Paris dans l’une des 4 écoles de ParisTech offrant des cours à cette session (Arts et Métiers, Mines PT, ESPCI Paris et Télécom PT). Ils seront accueillis par Armel de La Bourdonnaye, Président de ParisTech, les représentants des établissements et la coordinatrice générale du programme le samedi 11 mars à Mines ParisTech.

Une session ATHENS inclut 30 heures de cours scientifiques et 10 à 15 heures d’activités de « Dimension européenne ». L’offre de cours est variée et couvre tous les domaines de l’ingénierie, des sciences et technologies : ‘écologie et environnement’, ‘logistique urbaine’, ‘acoustique du BTP’, ‘couleur, arts, industrie’ ou encore ‘Europe utile : une approche industrielle’. Les étudiants de l’institution d’accueil suivent également ce cours. Cette expérience vise à susciter l’envie d’effectuer un séjour de plus longue durée dans un établissement du Réseau et de favoriser ainsi les échanges entre les élèves des grandes universités technologiques européennes.

A la fin de la session, l’enseignement est validé par l’institution d’origine suivant le résultat obtenu au contrôle de connaissances organisé par l’établissement d’accueil. Chaque session complète équivaut à 2 à 3 crédits ECTS.

La participation aux activités de dimension européenne organisées en complément des cours est obligatoire. Les activités proposées à Paris comportent des visites de quartiers et de musées, des concerts, des activités informelles et événements sociaux pour permettre aux étudiants visiteurs ATHENS de rencontrer les étudiants locaux. Les bureaux des élèves des établissements ParisTech sont associés à l’organisation de certaines de ces activités.

Plus d’information: athensnetwork.eu

Contact presse ParisTech : ideligniville@gmail.com

Contact ATHENS : Sophie.leban@mines-paristech.fr

ParisTech est fortement impliqué dans le recrutement coordonné en Chine et dispose d’une représentation localisée à Shanghai et dirigée par Sylvain Ferrari. De nombreuses actions contribuent à développer l’engagement de l’institut et le rayonnement des Grandes Écoles de ParisTech en Chine. Le programme 9+9 (ou 50i) fait partie des projets les plus emblématiques.

 

Lancé en 2000, le programme de recrutement en Chine, appelé « 9+9 » associe ParisTech à 12 universités chinoises, parmi les plus prestigieuses :

 

 

Ce programme permet ainsi aux étudiants d’universités chinoises d’accéder à une formation d'ingénieurs en France dans les 10 Grandes Écoles du réseau ParisTech.

Depuis sa création, plus de 1000 étudiants chinois avec bachelor ont été admis via ce programme. 

> En savoir plus sur le programme 9+9 (ou 50i)

La Colombie, troisième économie d’Amérique du Sud avec un taux de croissance de 5% en 2014 a choisi la France comme premier pays de mobilités universitaires dans le monde. Afin de s’inscrire dans cette dynamique, un recrutement coordonné en Colombie a été mis en place par et pour 6 écoles de ParisTech.

 

Ce recrutement s’adresse aux étudiants de la classe d’excellence Mejores Promedios de la faculté d’ingénierie de l’Universidad Nacional de Colombia à Bogota et de l’Escuela de Ingenieria de Antioquia à Medellin liée à MINES ParisTech par un double diplôme.

 

En octobre 2014, 16 étudiants colombiens ont ainsi été présélectionnés par ces deux universités, ont effectué le test ParisTech puis les entretiens oraux.

Sur les quatre étudiants admis en décembre 2014 :

  • 1 étudiant intégrera le cycle ingénieur de MINES ParisTech en septembre 2015

  • 2 étudiants iront à Télécom ParisTech

  • 1 étudiant ira à l’ENSTA ParisTech

 

L’Universidad de los Andes et la Pontificia Universidad Catolica Javeriana ont également signé des accords d’échanges avec les écoles de ParisTech.

 

Déjà plus d’une cinquantaine d’étudiants colombiens candidatent au recrutement coordonné 2015, plus que prometteur !

 
 

Vincent Brenier, Mines ParisTech

colombia-admission@paristech.fr

 
Plus d'informations :
 
 
 

Convaincu depuis longtemps que les Sciences de la donnée et des méga-données sont un enjeu majeur dans nos sociétés, ParisTech et ses écoles ont mis en œuvre un grand nombre d'initiatives dans ce domaine : mise en place de masters et mastères spécialisés, formation continue, création de chaires d'enseignement et de recherche. Dans cette continuité, ParisTech et 3 Grandes Écoles du réseau ont lancé la première édition du challenge Data Science Game durant le week-end du 20 juin 2015.

 

Qu'est-ce que le Data Science Game ?

C'est une compétition internationale, unique en son genre, réunissant les étudiants sur les problématiques du Big Data (ou méga-données). Lancée par ParisTech, l'ENSAE ParisTech, Télécom ParisTech et l'ENSTA ParisTech, l'événement a recueilli le soutien de grands groupes tels que Google et Capgemini.

De mai à juin 2015, les équipes ont pu se familiariser avec les données, à travers une phase amicale qui s'est déroulée sur internet.

La finale de la compétition a eu lieu le week-end du 20 juin. Le Data Science Game a vu s'affronter 20 équipes internationales de 4 étudiants qui ont fourni tous leurs efforts dans la résolution d'une problématique complexe en s'appuyant sur la récolte et l'analyse de données massives autour d'un thème spécifique : la catégorisation de vidéos Youtube. 

Chaque vidéo était associée à une seule catégorie, leur but a donc été d'utiliser l’ensemble des données à leur disposition pour classer ces vidéos : titres, descriptions, durées, commentaires, dates, formats, etc. Et pour entraîner leurs modèles, les équipes disposaient d’un jeu d’apprentissage de 240 000 vidéos.

 

Résultats finaux

Félicitations à l'équipe russe de l’Université d’Etat de Moscou (MSU) qui remporte cette première édition avec un score de plus de 75% (correspondant au taux de bonnes réponses du modèle). Mais les autres équipes n’ont pas à rougir de leur palmarès !

 

TOP 5 :

1. Russie : Université de Moscou

2. Italie : Université de Rome

3. France : Télécom ParisTech

4. Pays-Bas : Université d’Amsterdam

5. Royaume-Uni : Imperial College

 

Soutenue par datascience.net, Sanofi, Ekimetrics, Fondation ParisTech et Capgemini Consulting, cette compétition a été un franc succès et ParisTech félicite l’ensemble des équipes et des sponsors.

 

En savoir plus :

> Consultez le compte-rendu complet du Data Science Game

> Consultez le communiqué de presse

> Visitez le site internet officiel du Data Science Game

En vue de la demande d'habilitation de la délivrance du diplôme d'ingénieur, les experts de la CTI (Commission des Titres d'Ingénieur) ont réalisé un audit au sein de l'École d'ingénieur ParisTech Shanghai Jiao Tong (SPEIT).

L'École d'ingénieurs ParisTech Shanghai Jiao Tong (SPEIT) est une école d’ingénieur née de l’alliance stratégique entre ParisTech et l’Université Shanghai Jiao Tong.

L’école propose une formation d’excellence, sur le modèle des Grandes Écoles d’ingénieur françaises. Les quatre écoles fondatrices (École Polytechnique, ENSTA ParisTech, MINES ParisTech et Télécom ParisTech) en garantissent la qualité, l’exigence et la rigueur.

La visite des experts de la CTI leur a donc permis d'appréhender le projet dans toutes ses dimensions, le cycle fondamental ayant été jugé de grande qualité tant sur le contenu (compétences visées, connaissances acquises) que sur les méthodes pédagogiques. 

LES ÉCOLES de ParisTech