MENU

International

Français
ATHENS : session de novembre 2018 - 20 ans

Les inscriptions au programme ATHENS de novembre (17 au 25 novembre 2018) sont ouvertes jusqu'au premier octobre 2018 pour les élèves des établissements membres du Réseau.

Liste des modules proposés et inscriptions

 

 

 

 

 

 

Coordinateur/trice du réseau ATHENS et partenaires européens (Paris, Mines ParisTech)

 

Candidature jusqu'au 14 septembre 2018

 

Coordonner le réseau ATHENS constitué de 15 partenaires universitaires européens et 9 grandes écoles franciliennes (70% du temps dédié) 

Participer à la coordination institutionnelle Erasmus pour MINES ParisTech 

Participer au développement de partenariats universitaires à l’étranger et à la promotion des formations de l’école 

 

Descriptif de poste, missions, profil recherché et conditions de candidature


 

Directeur/trice français(e) de l'Institut franco-chinois Chimie Pékin (Pékin, Chimie ParisTech)

 

Candidature jusqu'au 20 septembre 2018

 

L'Institut Franco-Chinois Chimie Pékin (BUCT-Paris Curie Engineering School) est une école d’ingénieurs issue d’un partenariat entre l’Université Beijing University of Chemical Technology (BUCT) et un Consortium d’écoles membres de la Fédération Gay-Lussac (FGL), représenté par l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie (Chimie ParisTech). 

Dans le contexte de la mise en place, entre septembre 2017 et juillet 2023, du cursus complet de l’école d’ingénieurs, Chimie Pékin/Paris Curie Engineering School, le/la Directeur/Directrice sera plus particulièrement en charge des affaires pédagogiques, de la formation et de la recherche, ainsi que des relations entre Chimie Pékin et le Gouvernement français (en France et en Chine) et ses représentants, les entreprises et toute autre entité française, en France et en Chine. 

 

Descriptif de poste, missions, profil recherché et conditions de candidature

 

 

 

Michèle Debrenne est directrice du Centre Français de l’Université d’Etat de Novossibirsk (NSU Fédération de Russie), professeure de FLE, chercheure en psycholinguistique. Diplômée (linguistique) de cette université, elle a soutenu un PhD en syntaxe du russe en 1984 et une thèse d’Etat en théorie du langage en 2006. Elle est également membre du Conseil d’Administration de l’Alliance Française de Novossibirsk depuis sa fondation, à laquelle elle a pris une part active.

A la NSU, elle coordonne les relations avec les universités et Grandes Ecoles françaises. Grâce à son initiative, l’université de Novossibirsk à conclu des accords de collaboration avec plus de 30 établissements français parmi les plus prestigieux, mis en place des doubles diplômes avec 7 écoles de ParisTech, Plus de 200 étudiants russes et 50 étudiants français ont participés à ces programmes dans le cadre de ParisTech. Elle organise également un colloque bisannuel dont le but est de stimuler les échanges académiques entre les établissements d’enseignement supérieur de France et de Sibérie.

Par le décret du 15.04.2017 elle a été promue au rang de Chevalier de la Légion d’Honneur. Le 20 avril 2018 cette décoration lui a été remise solennellement par Mme Irène Zayontchek, interprète de plusieurs ambassadeurs de France en Russie, dans les locaux de l’Institut Français de Moscou, en présence de sa famille et de nombreux collègues.

En savoir plus sur les actions de ParisTech en Russie

Signature accords Iran

Dans le cadre des Rencontres franco-iraniennes de la coopération universitaire et scientifique organisées par Campus France les 19 et 20 juin, ParisTech signe des accords d’échanges et de doubles diplômes avec l’université de Téhéran (16 facultés, 3 500 enseignants, 32 000 étudiants), l’université Elm-o-Sanat – IUST (13 facultés, 83 domaines d’enseignement, 12 000 étudiants) et l’université technologique d’AmirKabir (17 facultés, 9 centres de recherche et d’innovation).

ParisTech développe depuis quelques années des relations privilégiées avec plusieurs universités iraniennes notamment à travers des Memorandum of Understanding signés en 2015 avec l’université de Téhéran, l’université Sharif, l’université de technologie Amirkabir , l’université technologique d’Ispahan et, cette année, avec l’université des sciences et technologies d’Iran.

Par ailleurs, deux écoles de ParisTech entretiennent depuis quelques années des relations de confiance avec plusieurs universités iraniennes : Arts et Métiers ParisTech et l’Ecole des Ponts ParisTech ont ainsi mis en place des accords de double diplôme pour la formation d’ingénieur et certains masters, des accords d’échanges au niveau doctoral et des partenariats spécifiques sur des thématiques de recherche et d’enseignement communes.

 

 

"Les étudiants chinois veulent s’internationaliser. Si elles ne disposent pas de la force de frappe de leurs concurrentes américaines ou anglaises, les écoles françaises se placent pourtant en troisième position et suscitent une demande croissante."

A lire dans Stratégie, une interview de Sylvain Ferrari, directeur de l'antenne Chine de ParisTech.

 

 

 

Forum mondial de l'eau de Brasilia 2018

ParisTech développe depuis plus de dix ans ses relations académiques avec les grandes universités brésiliennes au travers d’échanges réguliers d’étudiants, de cotutelles de doctorat, de projets communs de recherche, la co-organisation d’événements scientifiques et les partenariats avec les entreprises et réseaux d’anciens élèves. Depuis 2015, un représentant permanent à São Paulo accompagne ces actions en assurant notamment la promotion des formations de Paris Tech et en consolidant les relations avec les entreprises françaises présentes au Brésil en lien avec les partenaires académiques de ParisTech et les étudiants.

Les écoles de Paris Tech participent à de grands événements tel le Forum Mondial de l’Eau organisé à Brasilia du 18 au 23 mars 2018. L’Ecole des Ponts ParisTech et AgroParisTech se sont trouvées associées à une même séquence : "Urban land and water use: can natural systems thrive and protect water ecosystems in unnatural environments”, ainsi que dans la promotion des formations françaises dans le domaine de l’eau.

 

L'école d'ingénieur ParisTech Shanghai Jiao Tong, née d’un partenariat stratégique entre ParisTech et l’Université Jiao Tong de Shanghai (SJTU) a ouvert ses portes en 2012 sur le campus de l’université chinoise. Elle est officiellement accréditée par le ministère de l’éducation chinois pour délivrer les diplômes de bachelor et de master de l’université SJTU, master reconnu en 2015 comme titre d’ingénieur français par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI).

ParisTech Shanghai Jiao Tong propose une formation d’ingénieur d’excellence, inspirée du modèle des Grandes Écoles d’ingénieurs en France. Sélectionnés selon les exigences de l’université de Shanghai Jiao Tong, les étudiants suivent un programme de formation d’ingénieur inspiré du modèle français (classes préparatoires puis école d'ingénieur), avec un cycle intégré d’une durée de 6,5 ans.

L'école accueille chaque année une promotion d’une centaine d’étudiants chinois, auxquels s'ajoutent des étudiants internationaux francophones sélectionnés à partir d'un concours spécifique.

Basé(e) à Shanghai, le (la) directeur(trice) a pour mission d’assurer le management et la direction, en partenariat avec son homologue de SJTU (Chinese Dean), des différentes équipes administratives et pédagogiques.

A ce titre, il (elle) pilote la mise en œuvre du projet de l’école en partenariat avec SJTU et les 4 écoles françaises fondatrices (l’École polytechnique, l’ENSTA ParisTech, les Mines ParisTech et Télécom ParisTech), suivant les orientations stratégiques définies par le « Joint Institutional Board » (conseil d’administration) de l’école. En outre, le(la) directeur(trice) sera particulièrement attentif à la mise en œuvre de la stratégie de développement de l’école après l’implémentation du cursus complet d’ingénieur prévue fin 2018.

Poste de catégorie A+ (Cadre de direction). Fonctionnaire ou contractuel (détachement ou CDD de 3 ans renouvelable). Poste à temps plein à pourvoir pour septembre 2018.

 

 

Ce sont plus près de 1400 étudiants qui suivront l’un des 59 cours proposés par les établissements du Réseau ATHENS (Advanced Technology Higher Education Network) à Paris, Milan, Prague, Delft, Madrid, Lisbonne, Leuven, Istanbul, Vienne, Varsovie, Trondheim, Thessalonik et Munich.

Plus de 230 étudiants étrangers ont choisi de venir à Paris dans l’un des 4 établissements ParisTech participants à cette session (Arts et Métiers, ESPCI Paris, MINES ParisTech et Télécom ParisTech) qui offrent un total de 19 cours couvrant des thématiques diverses : environnement, communication internationale, matériaux, logistique, etc.
Ils seront accueillis à MINES ParisTech par les représentants des écoles et la coordinatrice générale du programme le samedi 17 mars.  

Mines ParisTech assure pour le compte des établissements ParisTech l’organisation de l’accueil des élèves européens à Paris ainsi que des activités culturelles (European Dimension Activity). Au programme pour cette session : visite guidée de la ville en bus, croisière en bateau-mouche et visites guidées thématiques (quartier du marais, rive gauche, quartier latin ou encore l’Ile de la citée).

Les élèves français se mobilisent également et proposent un programme de parrainage (buddy-programme) afin de faciliter la rencontre entre les étudiants. Ainsi, les européens qui le souhaitent pourront échanger et découvrir Paris avec un français d’une école ParisTech tout au long de cette semaine ATHENS.

En savoir plus

 

En 2010, ParisTech a initié un programme de recrutement de doctorants en Chine. Le financement de celui-ci repose sur un accord de coopération avec le China Scholarship Council (CSC) signé en juin 2011 et renouvelé et étendu en février 2017.

Depuis le lancement de ce programme, 86 étudiants chinois ont été admis en doctorat avec une bourse du CSC dans les laboratoires des écoles de ParisTech.

En 2018, ParisTech a reçu 109 candidatures soit une augmentation de +55% par rapport à l'an dernier (70 candidats en 2017, 28 candidats en 2016).

96 étudiants ont été auditionnés à Pékin, Shanghai et Paris. Parmi eux, 80 ont déjà identifié des sujets de thèse et 16 sont encore à la recherche d'un encadrant.

Suite à l'évaluation du jury sur la base du dossier académique et de l'entretien, près de 70% des candidats ont été jugés comme ayant un bon ou très bon niveau pour participer au programme.

Les directeurs de thèse doivent désormais poursuivre leurs échanges avec les candidats et finaliser les décisions d’admission avant mi-mars. A l’issue de ce processus, 30 à 40 étudiants devraient être admis dans ce programme avec un financement du CSC pour une durée de 3 à 4 ans.

En complément de cet accord au niveau doctoral, ParisTech a signé en 2015 un accord avec le CSC pour le financement d’étudiants admis en cycle ingénieur. Grâce à ces deux accords, ParisTech a bénéficié en 2017 d’un financement de près de 3 million d’euros du CSC pour des étudiants admis au niveau ingénieur et doctoral, montant qui a doublé au cours des 3 dernières années.

Campus de l’Université Polytechnique de Saint-Pétersbourg « Pierre Le Grand »

L’Université Polytechnique de Saint-Pétersbourg « Pierre Le Grand » est reçue ce jour par 7 écoles de ParisTech.

 

Cette visite a pour objectifs :

 

·      la signature de 4 accords de double diplômes du cycle ingénieur avec Telecom ParisTech, l’ENSTA ParisTech, Mines ParisTech et  IOGS ParisTech ;

·      des échanges avec les 7 écoles de ParisTech* sur de nouvelles collaborations de recherche.

 

Les membres de la délégation présents pour cette visite sont le  professeur Andrei Rudskoi, Recteur, le professeur Dmitrii Arsenev, Vice-recteur pour les relations internationales ainsi que des professeurs de l’université  en mathématiques, mécanique et technologies de l’information. Il seront reçus par Jean-François Joanny, Directeur de l’ESPCI Paris, Didier Erasme, Doyen des enseignants - chercheurs de Télécom ParisTech, et Jérome Adnot, Directeur des études de Mines ParisTech.

L'Université Polytechnique de Saint Petersbourg « Pierre le Grand » a été créée en 1899. Elle accueille plus de 30 000 étudiants dont 20% d'étudiants internationaux. Elle offre des programmes dans tous les domaines de sciences et d'ingénierie. Elle est composée de 82 départements d'éducation et de recherche, ainsi que de 13 instituts de recherche et d'un Technoparc. Il s'agit  une université d'excellence à forte vocation internationale

Depuis 2014, des collaborations de recherche existent avec des écoles de ParisTech (Telecom ParisTech, ENSTA ParisTech et ESPCI Paris, entre autres).

La Russie est l’une des zones géographiques cibles de ParisTech au même titre que le Brésil, la Colombie et la Chine. Les Ecoles y mutualisent leurs programmes de recrutement d’étudiants pour leurs formations d’ingénieur et développent des collaborations de recherche avec les meilleures universités du pays : Université d’Etat de Moscou Lomonossov, Université d’Etat de Novossibirsk, Université d’Etat de Tomsk, ITMO, Université Polytechnique de Saint Petersbourg « Pierre le Grand ».

*Télécom ParisTech, ENSTA ParisTech, Mines ParisTech, ESPCI Paris, Chimie ParisTech, IOGS ParisTech, Ecole des Ponts ParisTech

 

LES ÉCOLES de ParisTech