MENU

International

Français

L’Institut franco-chinois (IFC) Chimie Pékin (BUCT-Paris Curie Engineering School) est une école d’ingénieurs issue d’un partenariat entre la Beijing University of Chemical Technology (BUCT) et un consortium d’écoles membres de la Fédération Gay-Lussac (FGL), représenté par Chimie ParisTech.
Pour cette troisième rentrée, Chimie Pékin accueille 212 élèves dont 77 en première année, 35% de filles, tous chinois recrutés au niveau du Gaokao (examen unifié chinois pour recruter les élèves dans l’enseignement supérieur).


Au 1e novembre, l’équipe de direction est officiellement nommée avec :

  • Directeur : Anouk Galtayries, enseignant-chercheur de Chimie ParisTech
  • Directeur-adjoint : Van-Bao Ta, précédemment attaché au Consulat de France à Wuhan

 

L’IFC a également recruté 3 nouveaux professeurs agrégés en mathématiques et chimie (ce qui fait un total de 5 professeurs agrégés) et une nouvelle professeure de chimie chinoise (ce qui fait un total de 3 professeurs de sciences chinois, dont 2 francophones).


EN SAVOIR PLUS
 

Les membres du Consortium européen IDEAL se sont réunis, le 6 novembre 2019 à MINES ParisTech, pour la réunion de lancement du projet "IDEAL- European soft skills for PhD: enhancing transversal skills through innovative doctoral courses" initié et piloté par ParisTech.

 

Le projet est mené dans le cadre du réseau ATHENS. Le consortium est constitué de 10 partenaires institutionnels situés dans 5 pays différents : AgroParisTech, Arts et Métiers, Chimie ParisTech, ENSTA Paris, Télécom Paris, UPM (Espagne), POLIMI (Italie), University of Lisbon/IST (Portugal), ITU (Turquie).

MINES ParisTech est l'établissement coordinateur.

IDEAL est un projet pilote financé par le programme de partenariats stratégiques Erasmus +. Il proposera une offre de formation doctorale de haut niveau permettant aux jeunes chercheurs européens de relever les défis professionnels de demain, d’être mieux préparés pour faire face à la complexité croissante du marché de travail et d’augmenter l'impact économique et sociétal de leur recherche.

EN SAVOIR PLUS

 

 

Le portail à destination des étudiants internationaux de ParisTech a été refondu et réorganisé afin de répondre aux besoins de recrutement des écoles. Centré sur les recrutements coordonnés dans les zones géographiques cibles de ParisTech (Argentine, Brésil, Chine, Colombie, Russie), il présente également l’ensemble de l’offre des masters opérés par plusieurs écoles de ParisTech, dans le cadre éventuel d’une accréditation de leur regroupement.

Découvrez le nouveau Studywithus !

Laura Villette a pris ses fonctions le 2 septembre 2019. Elle succède à Sylvain Ferrari dont le mandat de 5 ans est arrivé à échéance. Localisée à Shanghai, elle soutient et développe, dans l’ensemble du pays, les projets menés en commun par les écoles de ParisTech.

Quelques mots de votre parcours…
Après Sciences Po Paris, je suis partie étudier le mandarin à la Beijing Foreign Studies University pendant un an. J’ai ensuite commencé par monter des projets dans la restauration avec des partenaires chinois en Mongolie intérieure avant de m’installer à Pékin. Après un passage rapide chez Leroy Merlin, j’ai été, pendant un peu plus de 4 ans, responsable du bureau Chine de Prevor, société française spécialisée en sécurité chimique.
J’ai ensuite rejoint le domaine de la formation et de l’enseignement, en tant que vice-directrice du CFFCME (Centre de formation franco-chinois sur les métiers de l’énergie), situé à l’Université de Génie Civil et d’Architecture de Pékin, rassemblant trois partenaires français (Académie de Créteil, Université Paris-Est Marne-la-Vallée, lycée Maximilien Perret d’Alfortville). Je suis heureuse, à ParisTech, de rester dans ce secteur qui me plaît.

 

Quelles sont vos missions ?
Ma mission principale est de maintenir et développer les partenariats universitaires et institutionnels de ParisTech : des partenariats attractifs, adaptés aux ambitions de nos partenaires chinois et répondant aux critères d'excellence des écoles françaises. Je souhaite également renforcer les échanges non seulement avec les entreprises françaises présentes en Chine, mais aussi avec les entreprises chinoises afin de répondre à leurs besoins spécifiques en matière de formation.

Ma mission consiste aussi à consolider la présence de ParisTech en Chine et d’étendre sa notoriété au sein des réseaux locaux (associations sectorielles, réseaux de diplômés chinois revenant de l'étranger…). Enfin, j’apporte un soutien aux Instituts Franco-Chinois (SPEIT, Chimie Pékin, ICARE), qui sont des "laboratoires" des coopérations franco-chinoises.

Pour finir, j’interviens en appui des écoles de ParisTech dans leurs relations bilatérales avec leurs partenaires chinois.

De quels moyens disposez-vous ?
Mon poste est basé à Shanghai, où se trouve le bureau de ParisTech. Je travaille avec une collaboratrice chinoise, Yuanyuan Shen, qui m’assiste sur toute la partie communication, mais aussi sur l’organisation du recrutement coordonné.

Selon vous, comment ParisTech soutient les écoles dans leur stratégie à l’international ?
Les écoles sont plus visibles de manière groupée. La mutualisation des moyens (humains, financiers…) permet de mener des actions de plus grande envergure et avec une meilleure efficacité.
Les élèves chinois qui viennent étudier en France portent, bien sûr, leur choix sur une école en particulier. Mais une communication groupée permet de recruter de manière plus fine, en identifiant les profils spécifiquement adaptés à chaque école.

Quelle est la perception de ParisTech en Chine ?
Les étudiants chinois que j’ai pu interroger sont particulièrement heureux d’étudier en France, d’apprendre notre langue. Ils découvrent le système des Grandes Écoles et du diplôme d’ingénieur, très différent de ce qui existe dans leur pays.

Je suis particulièrement intéressée par cette question de la perception des écoles de ParisTech par les étudiants chinois, mais aussi par nos partenaires et par les entreprises. Nous allons affiner l’enquête de notoriété menée par ParisTech en l’adressant plus spécifiquement à nos publics chinois. Les résultats devraient être publiés avant la fin de l’année.

EN SAVOIR PLUS

LIRE LA NEWSLETTER N°5 DE PARISTECH

ParisTech organise avec l’Ecole Polytechnique de l’USP et l’ITA, le 3 décembre prochain à Sao Paulo, un workshop associant enseignants-chercheurs français et brésiliens (Prof Eduardo Zancul et Davi Nakano et Prof Emilia Villani) et impliquant le secteur industriel.

La thématique retenue porte sur l’« Industrie 4.0 », thème d’actualité fédérateur, porteur d’un fort enjeu pour le secteur économique brésilien, avec pour objectif le développement de coopérations entre chercheurs français et brésiliens sur des problématiques industrielles communes.

 

ParisTech lance un appel à manifestation d’intérêt auprès des enseignants-chercheurs des écoles de ParisTech qui souhaitent préparer et animer ce workshop. En s’appuyant sur une présentation synthétique des enjeux et des résultats marquants des travaux de recherche développés en France, les enseignants-chercheurs retenus contribueront à l’animation des sessions du workshop dans leur champ de compétences.


Divers bailleurs de fonds (Ambassade de France, Fondation ParisTech, Fondation à la recherche de l’Etat de Sao Paulo -FAPESP-, entreprises…) sont sollicités pour couvrir le financement des frais des missions des enseignants-chercheurs de ParisTech qui participeront à ce workshop.

DATE LIMITE POUR SE MANIFESTER : 3 NOVEMBRE 2019

INFORMATIONS ET CONTACTS

Le classement de Shanghai publié le 15 août dernier affiche cette année encore la bonne santé des écoles de ParisTech. Trois d’entre elles – AgroParisTech, ESPCI Paris, MINES ParisTech - confirment leur présence dans le classement général des 1000 meilleurs établissements mondiaux tandis que les autres figurent dans les classements thématiques.

Les écoles de ParisTech démontrent leur capacité à rivaliser avec les meilleures universités dans le monde en s’affichant dans le classement général pour trois d’entre elles – AgroParisTech (701-800e rang), membre de l’Université Paris-Saclay, et deux membres de Paris Sciences et Lettres (PSL), l’ESPCI Paris (301-400) et MINES ParisTech (401-500) – et dans les classements disciplinaires.


AgroParisTech brille ainsi en agronomie où l’école passe de la 19e à la 17e place, mais est également classée en sciences de la Terre, écologie, sciences de l’atmosphère, génie chimique, sciences et ingénierie de l’environnement, alimentation, biotechnologie, télédétection, sciences biologiques, sciences biologiques humaines et en sciences vétérinaires.

L’ESPCI Paris passe de la 50e à la 43e place en physique et se classe également en chimie et pour la première fois en technologie médicale.

MINES ParisTech s’aligne en génie mécanique, génie chimique et génie métallurgique.


Les autres écoles brillent également dans leurs domaines de prédilection. L’Ecole des Ponts ParisTech (Université Paris-Est) émarge pour sa part en mathématique, informatique, sciences de la Terre, sciences de l’atmosphère. Arts et Métiers (HESAM) se classe en génie mécanique. Chimie ParisTech (PSL) figure non seulement en chimie, mais aussi en science des matériaux, en nanosciences et nanotechnologies. Télécom Paris (Institut Polytechnique de Paris) s’affiche en génie électrique et électronique, en télécommunications et en informatique.


Enfin, outre l’ENSAE Paris (Institut Polytechnique de Paris), spécialiste en la matière, qui se hisse pour la première fois dans le classement en économie, pas moins de trois écoles de ParisTech apparaissent dans ce même classement disciplinaire : AgroParisTech, Ecole des Ponts ParisTech, MINES ParisTech. Les écoles d’ingénieurs démontrent ainsi l’intérêt qu’elles portent à l’environnement économique dans lequel évoluent les ingénieurs qu’elles forment et aux enjeux économiques liés à l’ingénierie.


Attachées à proposer la meilleure formation possible à leurs étudiants et à développer une recherche d’excellence dans leurs laboratoires, les écoles de ParisTech s’affichent ainsi au meilleur niveau international afin d’attirer aussi les meilleurs étudiants. Leur présence dans les classements internationaux comme le classement de Shanghai permet de valoriser la formation d’ingénieur d’excellence à la française et la recherche développée dans leurs laboratoires, notamment en lien avec l’industrie. Elles contribueront aussi bientôt au classement des regroupements – Paris-Sciences Lettres, Université Paris-Saclay, Institut Polytechnique de Paris… -, auxquelles elles appartiennent lorsque ceux-ci feront leur entrée dans le classement de Shanghai. Les écoles de ParisTech participent ainsi à l’attractivité des universités françaises au niveau mondial.

Laura Villette prend ses fonctions le 2 septembre 2019. Elle succède à Sylvain Ferrari dont le mandat de 5 ans arrive à échéance. Localisée à Shanghai, elle soutient et développe, dans l’ensemble du pays, les projets menés en commun par les écoles de ParisTech. Elle appuie également les écoles de ParisTech dans leurs relations bilatérales avec leurs partenaires chinois.


Les principales missions de Laura Villette sont :

  • développer des partenariats universitaires et institutionnels attractifs, évoluant avec les ambitions de la Chine, et répondant aux exigences d'excellence des écoles françaises ;
  • consolider le réseau et étendre la notoriété de ParisTech au sein des réseaux locaux (associations sectorielles, réseaux de diplômés chinois revenant de l'étranger…) ;
  • soutenir les Instituts Franco-Chinois (SPEIT, Chimie Pékin, ICARE), vitrines du savoir-faire français, mais aussi "laboratoires" des coopérations franco-chinoises ;
  • renforcer les partenariats avec les entreprises françaises présentes en Chine, mais aussi avec les entreprises chinoises afin de répondre aux besoins spécifiques en matière de formation de la Chine.


Laura Villette exerce une activité professionnelle en Chine depuis plus de dix ans. Diplômée de Sciences Po Paris en Management de la Culture, option métiers de l’audiovisuel et du cinéma, elle a occupé différentes fonctions en Chine depuis 2007. Elle a notamment été responsable du bureau Chine de Prevor, société française spécialisée en sécurité chimique à Pékin et  vice-directrice du CFFCME (Centre de formation franco-chinois sur les métiers de l’énergie), situé à l’Université de Génie Civil et d’Architecture de Pékin qui rassemble trois partenaires français (Académie de Créteil, Université Paris-Est Marne-la-Vallée, lycée Maximilien Perret d’Alfortville).

Les écoles de ParisTech sont présentes en Chine depuis 20 ans à travers des partenariats académiques, institutionnels et avec des entreprises, des actions annuelles de recrutement coordonné, 3 instituts franco-chinois à Wuhan, Shanghai et Pékin, des programmes ciblés pour les doctorants.

En savoir plus

Après avoir accueilli Francis J. Mulaa, chef du projet « Complexe en science et ingénierie » de l’Université de Nairobi (Kenya) en juin à Paris, les écoles de ParisTech – AgroParisTech, Chimie ParisTech, École des Ponts ParisTech, Institut d’Optique Graduate School, MINES ParisTech –, lauréates de l’appel à projet « Appui au développement de l’enseignement supérieur français en Afrique (ADESFA) » du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères avec le projet « French-African Cooperation for Engineering in Africa (FACEA) » se sont rendues à Nairobi du 21 au 27 juillet.

 

Une délégation des écoles de ParisTech participant au projet « French-African Cooperation for Engineering in Africa (FACEA) » a effectué une première mission à Nairobi au Kenya pour rencontrer les partenaires universitaires ainsi que les acteurs français présents sur place.

Les écoles ont d’abord été accueillies par Prof. Collette Duda, secrétaire d’Etat en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche, puis Prof. Isaac Mbeche, vice-chancelier de l’Université de Nairobi, afin d’échanger sur les grandes orientations de la mission.

La semaine a ensuite été consacrée à la visite de quatre colleges : Collège de sciences biologiques et physiques, Collège d’architecture et d’ingénierie, Collège d’agriculture et de sciences vétérinaires, Collège des sciences humaines et sociales (en particulier le département de français). Les missionnaires ont ainsi visité trois campus : le campus principal, celui de Chiromo et enfin celui d’Upper Kabete pour l’agriculture. L’ensemble des chefs de département des trois colleges avaient été mobilisés par les doyens : chacun d’entre eux a eu l’opportunité de présenter son département aux écoles de ParisTech qui se sont aussi présentées. Les missionnaires ont ainsi pu découvrir l’offre de formation des colleges en science et en ingénierie ainsi que les méthodes de travail, les locaux et les équipements disponibles, et échanger de manière fructueuse avec leurs collègues sur cette offre de formation et le projet de complexe en science et ingénierie que l’Université de Nairobi ambitionne de créer.

Ces visites académiques ont été complétées par un volet institutionnel. La délégation de ParisTech a ainsi tenu à rencontrer l’instance d’accréditation des formations d’ingénieurs au Kenya, l’Engineers Board of Kenya (EBK). Cette rencontre a été essentielle dans la compréhension du schéma de formation des ingénieurs qui se décline en réalité en deux temps : bachelor en ingénierie délivré par les universités, puis expérience professionnelle de trois ans qui doit être validée par l’EBK pour que les ingénieurs diplômés deviennent des « ingénieurs professionnels » pleinement responsables dans leur activité. La visite d’incubateurs/fablab comme C4DLAB à l’Université ou bien Gearbox à l’extérieur a été également très utile pour comprendre comment l’innovation était envisagée par les acteurs kenyans.

Enfin, les représentants des écoles de ParisTech ont été très heureux d’échanger avec Madame Aline Kuster-Ménager, ambassadrice de France au Kenya, et ses services ainsi que l’Agence française de développement, Demba Sy, conseiller du commerce extérieur, et plusieurs entreprises françaises implantées au Kenya (H&MClause, Carrefour, Saint-Gobain, Seureca) sur l’avenir de la coopération franco-kenyane en matière d’ingénierie.

 

Du 24 au 28 juin dernier, ParisTech a organisé une mission de prospection et de promotion au Mexique afin de renouer les contacts institutionnels. L’objectif de cette mission : développer les coopérations internationales avec le Mexique et promouvoir la possibilité de mettre en place des accords de doubles diplômes ParisTech.

Durant une semaine, Prof. Michel Cassir (Chimie ParisTech), Antoine Mercier (Chimie ParisTech), Prof. Daniel Schertzer (Ecole des Ponts ParisTech) et Dr. Jean-François Naviner (Télécom Paris) ont rencontré des établissements partenaires du programme Mexifec (MEXique France Ingénieurs TEChnologie, programme de bourses pour des mobilités étudiantes) ainsi que des collaborations de longue date : Université Nationale Autonome de Mexico (UNAM), Institut Polytechnique National (IPN), Université Autonome du Nuevo Leon (UANL), Tec de Monterrey (Tec) et Université de Guadalajara (UdeG). Ils ont également échangé avec Jean Joinville Vacher et Sophie Leban de l’ambassade de France et Philippe Richou du bureau de l’Ambassade à Monterrey.

Les établissements mexicains ont affirmé leur volonté d’approfondir les relations avec les écoles de ParisTech. A l’heure actuelle, l’ensemble des accords historiquement passés avec les écoles de ParisTech sont caduques mais tous ont manifesté l’intérêt de les renouer afin de favoriser les échanges aussi bien pour des étudiants en stage que pour des collaborations de recherche.
 
Doubles diplômes. Un point majeur des échanges concernait la possibilité de mettre en place des doubles diplômes ingénieur/Maestria (Master) afin de former d’excellents étudiants embrassant les cultures des deux pays. Ces accords sont rares au Mexique et concernent principalement soit la Licenciatura (Licence) soit le Doctorat. L’accueil favorable de principe n’occulte pas les difficultés administratives à surmonter afin de rendre compatibles les cursus français et mexicains. Compte tenu de leur expérience du recrutement coordonné en Chine, Russie, Brésil, Colombie et Argentine, les écoles de ParisTech sont confiantes dans l’aboutissement d’un schéma satisfaisant les partenaires mexicains.

Perspectives. Les partenaires se sont accordés à renouveler les accords d’échange pour renforcer les collaborations de recherche et, au cas par cas, discuteront des modalités de mise en place d’accords de doubles diplômes afin d’échanger les meilleurs étudiants et leur offrir des opportunités de carrières internationales.

En savoir plus sur les programmes FITEC

Les écoles de ParisTech s’engagent avec leurs partenaires du réseau ATHENS pour le doctorat en Europe : le projet IDEAL financé par le programme Erasmus + Partenariats Stratégiques.

 

6 écoles de ParisTech – AgroParisTech, Arts et Métiers ParisTech, Chimie ParisTech, ENSTA Paris, MINES ParisTech, Télécom Paris – ont remporté ce 10 juillet l’appel « Partenariats stratégiques pour l’enseignement supérieur » du programme ERASMUS+ aux côtés de leurs partenaires du réseau ATHENS que sont l’Université polytechnique de Madrid (UPM), Politecnico Milano, l’Institut technique de Lisbonne (IST) et l’Université technique d’Istanbul (ITU). Le financement global s’élève à plus de 350 000 euros pour une durée de trois ans.

Le projet IDEAL qui porte sur l’impact sociétal du doctorat en Europe - renforcer les compétences transversales des docteurs grâce à des formations innovantes -, mené au sein du réseau ATHENS coordonné par ParisTech, a été financé par le programme de partenariats stratégiques Erasmus +.

IDEAL est un projet pilote entrepris par certains membres du réseau ATHENS souhaitant élargir les domaines de collaboration et relever ensemble les défis que présente la formation doctorale en Europe. IDEAL proposera une offre de formation doctorale de haut niveau permettant aux jeunes chercheurs européens de relever les défis professionnels de demain, d’être mieux préparés pour faire face à la complexité croissante du marché de travail et d’augmenter l'impact économique et sociétal de leur recherche.

Le projet créera tout d’abord un catalogue de formations existantes qui sera mutualisé entre les partenaires. Ce catalogue réunira des modules orientés vers le développement de compétences transversales, l’innovation et l’employabilité. L’objectif étant de favoriser les échanges entre partenaires et de diffuser les meilleures pratiques. Dans un deuxième temps, le projet permettra de concevoir une nouvelle méthodologie et de nouveaux contenus de formation pour les doctorants. IDEAL produira également un MOOC qui sera déployé dans un environnement d'apprentissage hybride. Une partie des cours sera dispensée en présentiel pour que les doctorants puissent se rencontrer réellement.

LES ÉCOLES de ParisTech

  • array(1) { [0]=> array(2) { ["rendered"]=> array(2) { ["#markup"]=> string(61) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/agroparistech" ["#access"]=> bool(true) } ["raw"]=> array(3) { ["value"]=> string(61) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/agroparistech" ["format"]=> NULL ["safe_value"]=> string(61) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/agroparistech" } } }
    AgroParisTech logo
  • array(1) { [0]=> array(2) { ["rendered"]=> array(2) { ["#markup"]=> string(73) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/arts-et-metiers-paristech" ["#access"]=> bool(true) } ["raw"]=> array(3) { ["value"]=> string(73) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/arts-et-metiers-paristech" ["format"]=> NULL ["safe_value"]=> string(73) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/arts-et-metiers-paristech" } } }
  • array(1) { [0]=> array(2) { ["rendered"]=> array(2) { ["#markup"]=> string(64) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/chimie-paristech" ["#access"]=> bool(true) } ["raw"]=> array(3) { ["value"]=> string(64) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/chimie-paristech" ["format"]=> NULL ["safe_value"]=> string(64) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/chimie-paristech" } } }
  • array(1) { [0]=> array(2) { ["rendered"]=> array(2) { ["#markup"]=> string(73) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/ecole-des-ponts-paristech" ["#access"]=> bool(true) } ["raw"]=> array(3) { ["value"]=> string(73) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/ecole-des-ponts-paristech" ["format"]=> NULL ["safe_value"]=> string(73) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/ecole-des-ponts-paristech" } } }
    École des Ponts logo
  • array(1) { [0]=> array(2) { ["rendered"]=> array(2) { ["#markup"]=> string(63) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/ensae-paristech" ["#access"]=> bool(true) } ["raw"]=> array(3) { ["value"]=> string(63) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/ensae-paristech" ["format"]=> NULL ["safe_value"]=> string(63) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/ensae-paristech" } } }
  • array(1) { [0]=> array(2) { ["rendered"]=> array(2) { ["#markup"]=> string(63) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/ensta-paristech" ["#access"]=> bool(true) } ["raw"]=> array(3) { ["value"]=> string(63) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/ensta-paristech" ["format"]=> NULL ["safe_value"]=> string(63) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/ensta-paristech" } } }
  • array(1) { [0]=> array(2) { ["rendered"]=> array(2) { ["#markup"]=> string(59) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/espci-paris" ["#access"]=> bool(true) } ["raw"]=> array(3) { ["value"]=> string(59) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/espci-paris" ["format"]=> NULL ["safe_value"]=> string(59) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/espci-paris" } } }
    EPSCI PSL logo
  • array(1) { [0]=> array(2) { ["rendered"]=> array(2) { ["#markup"]=> string(81) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/institut-doptique-graduate-school" ["#access"]=> bool(true) } ["raw"]=> array(3) { ["value"]=> string(81) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/institut-doptique-graduate-school" ["format"]=> NULL ["safe_value"]=> string(81) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/institut-doptique-graduate-school" } } }
    Institut d'optique logo
  • array(1) { [0]=> array(2) { ["rendered"]=> array(2) { ["#markup"]=> string(63) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/mines-paristech" ["#access"]=> bool(true) } ["raw"]=> array(3) { ["value"]=> string(63) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/mines-paristech" ["format"]=> NULL ["safe_value"]=> string(63) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/mines-paristech" } } }
    Mines Paristech Logo
  • array(1) { [0]=> array(2) { ["rendered"]=> array(2) { ["#markup"]=> string(65) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/telecom-paristech" ["#access"]=> bool(true) } ["raw"]=> array(3) { ["value"]=> string(65) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/telecom-paristech" ["format"]=> NULL ["safe_value"]=> string(65) "https://paristech.fr/fr/les-ecoles-de-paristech/telecom-paristech" } } }