MENU

Découvrez comment Jing Wang, étudiante de l'Université de Wuhan, a réussi à intégrer une école de ParisTech.

Jing Wang, 20 ans, étudiante en génie environnemental à l’Université de Wuhan, a été recrutée dans le cadre du recrutement coordonné de ParisTech pour intégrer la 2e année du cycle ingénieur à MINES ParisTech en septembre 2020. Elle ne parlait pas français lorsqu’elle a postulé.

 

CANDIDATURE AU PROGRAMME 9+9 DE PARISTECH

- Comment avez-vous appris l’existence du programme 9+9 de ParisTech ?
J’ai appris que ce programme existait par un mél envoyé à ma classe. C’était une annonce de la Direction des relations internationales de mon université ; c’était une présentation du programme 9+9 de ParisTech et l’annonce de l’ouverture des candidatures pour 2020. Et le mél renvoyait vers le site official du programme.

- Pourquoi voulez-vous étudier en France ?
D’abord c’est grâce à un stage de trois mois que j’ai fait à Montréal, au Canada, l’été dernier. Même si ce n’est pas exactement la même chose, le style de vie là-bas, l’architecture, la nourriture ont encore un air de France. J’ai vraiment aimé et je veux explorer les originaux en France. Le fait de fréquenter assidument deux ami(e) français(es) qui étaient aussi stagiaires ; nos discussions sur la culture, l’éducation, la politique, etc. ont non seulement renforcé, mais aussi éveillé mon intérêt pour l’enseignement en France, pour la manière dont vous formez les esprits et une manière différente de penser. Je sais clairement que j’ai envie de vivre cette expérience.

- Est-ce que vous connaissiez les écoles de ParisTech avant de poser votre candidature ?
Non.

- Comment avez-vous trouvé de l’information sur les écoles de ParisTech ?
J’en ai d’abord pris connaissance par le mél mentionné précédemment, et puis j’ai consulté le site internet officiel de ParisTech. Puis j’ai regardé de manière approfondie le site de chaque école, l’objet de leur enseignement et leurs programmes de formation, leurs relations industrielles, les anciens élèves et d’autres points importants pour nous. Donc, j’ai consulté l’avis d’anciens élèves de ParisTech sur leur vie là-bas, sur Quora, et j’ai regardé des vidéos YouTube pour avoir une vision interne de l’école et des alentours. Ensuite, j’ai suivi les comptes des écoles sur des réseaux comme Facebook, Instagram, LinkedIn pour me tenir au courant des dernières actualités.

- Pourquoi avez-vous choisi de postuler en particulier à ParisTech ? Qu’est-ce que vous souhaitez y étudier?
Je pense que toutes les écoles de ParisTech ont un large réseau industriel, plus de 100 grands partenaires industriels, avec lesquelles elles entretiennent des relations étroites, ce qui est certainement un de leurs atouts. Et dans leur programme de formation, il est nécessaire de faire deux stages pour obtenir le diplôme, un prérequis qui les différencie de beaucoup d’universités. Cela va m’obliger à mettre en œuvre mes compétences industrielles ou relatives aux entreprises, à compenser mes faiblesses dans les interactions avec les entreprises (puisque je me suis presque toujours concentrée sur la recherche en laboratoire). Au-delà des atouts mentionnés plus haut, MINES ParisTech (l’école à laquelle j’ai postulé et où j’ai été admise) en particulier forme des “ingénieurs généralistes”, ce qui répond parfaitement à mes attentes. Cela me permettra de bien développer mes différents centres d’intérêt, tout en me donnant la chance d’essayer et d’apprendre quelque chose de nouveau dans mon domaine. En outre, MINES ParisTech nous donne la liberté de décider ce que l’on veut apprendre et respecte nos choix. Et surtout, ParisTech constitue une grande plate-forme pratique si vous voulez vous frotter à l’industrie.
Pour l’instant, je suis encore intéressée par mon domaine de prédilection (appelé “Procédés et Energie” à MINES ParisTech), mais je considère aussi les autres options et veux profiter au mieux de la liberté accordée par les Mines.

- Quelles sont les compétences que vous souhaitez acquérir dans une école ParisTech ? Comment voyez-vous la différence entre le master en Chine et le diplôme d’ingénieur en France ?
En plus des connaissances professionnelles, j’espère aussi mieux maîtriser les sciences sociales, apprendre plus précisément comment fonctionne une entreprise et acquérir des compétences pratiques dans l’industrie. En outre, j’espère visiter le pays, apprendre à connaître cette nation, sa culture, l’idéologie, son style de vie. J’espère aussi m’y épanouir.
A mon avis, un master en Chine se concentre sur la recherche scientifique, il faut écrire des publications. On doit avoir une publication pour obtenir le diplôme. En France, le diplôme d’ingénieur se concentre plus sur l’emploi des étudiants.
Conformément à ces différents objectifs, le contenu des enseignements se concentre aussi sur différents aspects. Beaucoup d’étudiants poursuivant leur master en Chine doivent passer la moitié de leur temps à faire des expériences ou participer aux projets de leur superviseur, alors que les élèves ingénieurs en France doivent faire beaucoup de stages en entreprise, à moins que l’étudiant ne veuille faire de la recherche et demande à être en laboratoire. Les formations de niveau master en Chine font des étudiants des chercheurs ; en France, l’objectif des écoles d’ingénieurs est plus large, incluant des ingénieurs, des entrepreneurs plus tournés vers l’industrie. Donc les enseignements sont plus proches des préoccupations actuelles de l’industrie et de ses derniers développements.

- Comment avez-vous préparé votre candidature (test écrit, entretien) ?
Dans mon cas, c’était un peu particulier. Jusqu’à mi-septembre, je ne connaissais pas le programme. Il me restait peu de temps pour préparer le test écrit. En outre, je devais écrire mon rapport de stage et cherchait aussi des informations sur les formations. Bref, il me restait trois jours pour réviser les maths et une journée pour les autres matières. Comme vous le savez, les maths sont très importantes pour ce test, j’y ai donc consacré le plus de temps. Je me suis ensuite concentrée sur la physique et la chimie, parce ce sont deux matières importantes dans mon cursus. J’ai principalement révisé mes cours de l’université et j’ai complété avec des vidéos sur YouTube quand c’était nécessaire.
En ce qui concerne l’entretien, j’en ai eu deux. Le premier a été organisé par ParisTech et le second est demandé expressément par MINES ParisTech, c’est le fameux entretien scientifique. Pour le premier, j’ai revu mon CV et ai réfléchi aux questions suivantes : 1) Quels sont mes atouts ? et mes qualités particulières ? 2) Pourquoi choisir ParisTech et la France ? 3) Quels sont mes projets ? Ces questions sont communes, mais c’est mieux d’avoir ses PROPRES réponses, ce qui permet de montrer ses caractéristiques. L’entretien scientifique organisé par MINES ParisTech se concentre évidemment sur les maths et la physique. Donc j’ai révisé de manière approfondie ce que j’avais appris dans ces deux domaines en utilisant mes cours et les cours en ligne.

- Le site de candidature du programme 9+9 va ouvrir le 1er juin 2020 : est-ce que vous avez des astuces pour les étudiants qui souhaitent postuler à ParisTech ?
Oui !
1) sérieusement, donnez-vous assez de temps pour préparer le test écrit (s’il vous plait, ne faites pas comme moi) car les sujets abordés dans le test sont très nombreux et peut-être que vous en aurez oublié certains. Peut-être au moins trois semaines. Je recommande grandement la chaîne du Professor Leonard sur YouTube, qui enseigne très bien les mathématiques avancées(un de mes amis, Juncen Ye, qui a aussi été admis aux Mines, m’a recommandé cette chaîne. Merci Juncen Ye !)
2) Pour le test écrit et l’entretien scientifique, familiarisez-vous avec les termes en anglais sur ces sujets. Faites quelques exercices en anglais au lieu de les faire en chinois, par exemple sur GRE Sub (encore une fois recommandé par Juncen Ye).
3) Pour l’entretien avec ParisTech, vous devez bien connaître vos expériences, être capable de les décrire en détail, être clair sur votre future projet (il est préférable de le le restreindre plutôt que de présenter un projet général), et répétez votre entretien (personnellement cela m’a permis d’être plus détendue lors du véritable entretien).
4) Pour l’entretien scientifique, si vous n’avez aucune idée de la réponse à une question scientifique, essayez de communiquer avec les enseignants. Ils sont très gentils, et ils vous donneront quelques indices. Si, malgré ces indices, vous ne parvenez pas à résoudre le problème, montrez autant que possible votre raisonnement. Idem pour l’entretien avec ParisTech. Montrez un maximum de choses en communiquant.

- Quelques astuces afin que ParisTech puisse recruter plus d’étudiants en Chine?
Essayez peut-être d’accroître l’exposition de ParisTech auprès des étudiants qui n’ont pas encore obtenu leur bachelor (par exemple auprès des étudiants de première année, de deuxième année et aux dernière année), organisez des écoles d’été courte ou des programmes d’échange, ou des séminaires. Car ni mes camarades ni moi ne connaissions ParisTech avant septembre dernier. Nous connaissons mieux les programmes de formation aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Japon etc., et donc nous faisons nos projets d’études en connaissance de cause (mais évidemment, cela n’est que mon expérience personnelle).

 

PRÉPARER SON SÉJOUR EN FRANCE

- Avez-vous appris le français avant de postuler au programme 9+9 ? Si ce n’est pas le cas, comment l’avez-vous appris avant d’arriver dans l’école de ParisTech ?
Non, juste après mon admission, j’ai commencé à apprendre le français à l’Alliance française de Wuhan. J’ai aussi utilisé des ressources en ligne. J’ai pu en trouver, mais il n’y en a pas autant pour le français que pour l’anglais. Donc j’en cherche encore.

- Avez-vous postulé pour une bourse ? Laquelle ?
Oui, j’ai demandé une bourse Eiffel.

- Etes-vous régulièrement en contact avec ParisTech ou votre future école ?
Pas vraiment. J’ai reçu quelques méls des Mines qui voulaient connaître mon niveau de français, et pour les démarches administratives concernant le prochain semestre, c’est tout.

 

VOTRE PROJET

- Pensez-vous entrer sur le marché du travail une fois votre diplôme obtenu, ou souhaitez-vous faire une thèse en France ?
Avant de postuler à ParisTech j’avais complètement orienté ma vie vers la recherche. Mais ParisTech m’a montré de nouvelles possibilités dans l’industrie, en dehors de mon plan initial, et je voudrais essayer. Donc, pour l’instant, je prévois de travailler après l’obtention de mon diplôme. Mais, si, après ce travail, je vois que j’ai toujours envie de faire de la recherche, ou que je dois continuer mes études pour mon travail, je ferai une thèse.

- Quels sont vos objectifs professionnels, et comment pensez-vous qu’étudiez dans une école de ParisTech va vous aider à y parvenir ?
Pour l’instant, j’aimerais travailler dans le consulting pour l’industrie. Donc mes projets sont orientés par cet objectif, par exemple parler couramment français, continuer à pratiquer l’anglais, améliorer mon expression (si c’est utile).

1. Je suis encore en train de me découvrir, j’essaie toujours d’approfondir mes propres pensées et mes sentiments. J’aimerais donc essayer différentes choses. MINES ParisTech nous encourage à essayer, et essaie toujours de satisfaire nos souhaits en matière d’apprentissage la plupart du temps. La liberté et la facilité avec laquelle on peut décider quels cours suivre m’aideront beaucoup.

2. En parallèle des cours de haut niveau sur l’ingénierie traditionnelle, MINES ParisTech propose des cours comme les sciences sociales ou l’économie pour nous enseigner comment fonctionne la société/une entreprise. Ce cadre éducatif interdisciplinaire m’apportera toutes les connaissances multidisciplinaires qui sont, à mon sens, importantes pour un bon consultant.

3. MINES ParisTech a de nombreux partenaires industriels, une excellente plate-forme pour chercher des stages, gagner en expérience et exercer les compétences requises en entreprise et dans l’industrie.

4. Beaucoup d’enseignants à MINES ParisTech travaillent aussi dans l’industrie, et c’est donc un programme de formation flexible, étroitement imbriqué avec l’industrie d’aujourd’hui, suivant son développement qui nous est ouvert. Je peux acquérir de nouvelles compétences pratiques pour les entreprises actuelles, et ainsi m’adapter rapidement dans mon futur emploi.

5. MINES ParisTech fait vraiment attention à la dimension humaine. Des activités sociales variées sont organisées régulièrement, de même que des projets pratiques comme Acte d’entreprendre. Ce sont autant de chances d’utiliser mes compétences comme l’organisation, la négociation, l’innovation, etc.

Par-dessus tout, je pense que cette formation ne me préparera pas seulement au mieux pour le secteur industriel, mais va m’amener aussi à me découvrir moi-même.

LES ÉCOLES de ParisTech