MENU

Zoom sur la diversité lors d’un atelier ParisTech

ParisTech a organisé le 6 mars dernier un atelier sur « La diversité dans nos campus ». Enseignants-chercheurs, personnels administratifs et élèves ont pu échanger et identifier des solutions à mettre en œuvre pour accompagner les écoles sur le sujet.

Les commissions Diversité et Enseignement de ParisTech ont organisé leur premier atelier commun le 6 mars dernier après-midi, autour de la thématique « La diversité dans nos campus » abordée dans ses multiples dimensions : sociale, culturelle, internationale, de genre, handicap…  L’occasion de faire le point sur ce sujet central de société, avec une quarantaine de représentants d’écoles, enseignants et élèves des écoles d’ingénieurs de ParisTech, pour partager les bonnes pratiques et réfléchir aux pistes d’amélioration possibles afin de renforcer l’ouverture et la diversité sur les campus des écoles.


Laurent Champaney, Président de la commission Diversité et Directeur général des Arts et Métiers, a rappelé le contexte en introduction : en dépit des efforts et actions entreprises depuis plusieurs années – notamment en termes de recrutement des élèves – l’ouverture aux filles, aux élèves boursiers, en situation de handicap, aux étrangers, reste encore trop limitée dans les grandes écoles d’ingénieurs françaises. Ceci induit une faible représentation de la diversité au sein des campus, et une méconnaissance de la réalité de la société française pour les parcours professionnels futurs. « Apprendre à manager la diversité pour nos ingénieurs et futurs décideurs de l’industrie française doit aussi être rendu possible au sein de nos écoles en les y confrontant directement lors de leur formation. »


Animée par Marie Rebeyrolle, Déléguée diversité ParisTech, une table ronde a ensuite posé les problématiques de la diversité au quotidien sur les campus, grâce à Aurore Friedlander, Directrice Marketing, Communication et Fundraising des Arts & Métiers, Pierre Haquette, Directeur des Etudes de Chimie ParisTech, Jeanne Parmentier, Enseignante et Responsable Innovation Pédagogique à l’Institut Villebon et quatre élèves des Arts et Métiers, de l’Ecole des Ponts ParisTech et de Chimie ParisTech. Quelles sont les difficultés dans les écoles d’ingénieurs pour les élèves dans leur quotidien ? Que serait une « culture de la diversité » et comment la développer ? Maélis, étudiante aux Arts & Métiers a présenté les résultats de l’étude qu’elle a réalisée en janvier 2020 auprès de 85 étudiantes des 8 campus des Arts & Métiers en rappelant « la nécessité d’agir » pour renforcer le nombre de filles au sein des écoles d’ingénieurs mais également de veiller au bien vivre ensemble durant les études en y luttant contre le sexisme et le harcèlement sexuel. En ce qui concerne la diversité culturelle, les témoignages soulignent le manque d’intégration des élèves étrangers ou issus de milieu sociaux défavorisés malgré des efforts pour constituer des groupes mixtes et organiser des parrainages. La barrière de la langue reste un frein à l’intégration des élèves étrangers comme les préjugés pour les élèves issus des minorités, au sein des écoles mais également dans les entreprises : « On nous fait sentir qu’on n’est pas du même monde », déplore Abdelwakil qui faisait partie des meilleurs élèves de sa promotion avec déjà de l’expérience dans le secteur ciblé et qui a envoyé 80 demandes de stages sans résultat. Il a fini par en trouver un, grâce à l’appui de son école. Jeanne Parmentier a rappelé la nécessité de former et d’accompagner pour limiter les discriminations sous toutes leurs formes : « si les écoles de ParisTech arrivent à faire bouger les lignes sur le sujet, cela peut avoir un réel impact sur les entreprises et la société française ».


Plusieurs propositions ont émergé des travaux réalisés ensuite en sous-groupes. Les écoles vont pouvoir les valoriser et les mettre en œuvre dans les mois qui viennent pour mieux faire accepter les différences et leurs richesses, former et accompagner l’ensemble des élèves et le corps enseignant à cette ouverture et bien préparer les élèves issus de la diversité et des minorités sous toutes leurs formes à leur intégration au sein des campus comme dans la vie active.


En conclusion, Gilles Trystram, Président de la commission Enseignement et Directeur général d’AgroParisTech, a souligné la richesse des échanges qui incite à proposer un prochain séminaire au format plus long et ouvert également à des publics externes. « Les écoles de ParisTech ont un poids social très important. Si elles bougent, cela peut avoir un impact non négligeable ».

Synthèse en vidéo de l'atelier Diversité

 

The ParisTech Grandes Écoles