MENU

Portrait de Sarah Lemarchand qui coordonne le réseau RACINE

Sarah Lemarchand RACINE

8 écoles de ParisTech mettent en œuvre ensemble, un programme d’accompagnement des enseignants pour un enrichissement de leurs pratiques pédagogiques. D’autres écoles, non membres de ParisTech, pourraient rejoindre ce projet. Rencontre avec Sarah Lemarchand, Conseillère pédagogique Télécom ParisTech qui coordonne le projet.

 

En quoi consiste le projet RACINE ? 

RACINE est le réseau d’accompagnement et d’innovation dans l’enseignement de ParisTech. 

Celui-ci n’est pas nouveau puisque, depuis 2009, les écoles de ParisTech proposent une réflexion et mènent des actions communes sur le thème de la formation.

Depuis 5 ans une dizaine d’ateliers sont proposés par an sur des thèmes comme  la conception et l’utilisation des QCM, l’intégration d’une classe inversée dans l’enseignement, la réalisation et l’utilisation d’une capsule vidéo pédagogique, la méthodologie pour rendre actifs les étudiants…

Le programme est construit par des acteurs impliqués de longue date dans la formation des enseignants, l’innovation pédagogique et son accompagnement au sein des écoles. Le groupe en charge du pilotage est constitué d’enseignants-chercheurs, de conseillers et d’ingénieurs pédagogiques des écoles de ParisTech, en collaboration avec des réseaux actifs en pédagogie dans le supérieur comme le réseau PENSERA ou le réseau des conseillers pédagogiques d’île de France.

Ce cycle de formation s’inscrit dans une démarche de professionnalisation des acteurs et de qualité en formation. Il permet de mutualiser les ressources des écoles pour former les enseignants chercheurs en pédagogie et partager une culture commune pour enseigner de façon efficace.

Il s’appuie sur une consultation régulière des besoins des acteurs à travers d’enquêtes, de questionnaires et d’entretiens. 

Le réseau RACINE met aussi à disposition un fond commun de ressources de référence (ouvrages) et propose des actions de réflexion et retours d'expériences thématiques. Nous avons  par exemple organisé récemment une demie journée sur le thème « intégrer le jeu dans son enseignement ».

A noter aussi : à partir de septembre 2018, une formation en pédagogie devra être proposée aux nouveaux maîtres de conférence (décret du 10  mai 2018 et arrêté du 6 mars 2018*). Le travail mené dans RACINE nous place en bonne position pour répondre à cette décision et à l'enjeu de se doter des moyens de notre ambition pédagogique.

 

En quoi ParisTech permet-il au projet d'exister ?

ParisTech soutient d'abord le projet parce qu’il lui offre un cadre juridique avec un modèle de financement partagé.

L'action du réseau RACINE est multiforme. Même si une personne est spécifiquement en charge de l’animation du réseau pour lui permettre de se structurer et de se développer, il est indispensable que les actions soient soutenues par les directions des études ou des formations et qu’il y ait des correspondants dans chaque école qui relaient de façon appropriée les offres communes.

L'échelle de ParisTech est intéressante pour construire des formations qui s’appuient sur le partage d'expériences. Elle permet d'atteindre un nombre suffisant d'enseignants chercheurs pour proposer des ateliers de façon régulière.


Quelques mots de votre parcours...

D'abord responsable de projet multimédia, d’une offre de formation à distance, puis du volet TICE de Télécom, j'ai changé de métier au début années 2010. Après un séjour d'étude au centre pédagogique de l'EPFL mentorée par Jean-Louis Ricci,  je suis devenue conseillère pédagogique et responsable de l'appui aux pratiques pédagogiques et à l'enseignement à Télécom ParisTech en 2012. Depuis 2 ans je suis également chargée de mission innovation pédagogique à l'université Paris Saclay (Mission Initiatives et Innovations Pédagogiques).

La plupart des projets auxquels je contribue s'appuient sur des partenariats dynamiques (Institut Mines Télécom, ParisTech, Université Paris-Saclay...)

 

Pourquoi avoir choisi de vous impliquer dans ce projet ? En quoi est-il un enrichissement professionnel / personnel?

Ce projet est l'aboutissement de plus de 10 ans de collaboration avec des acteurs très investis et experts de leur domaine. Ce projet se situe dans la lignée de projets innovants dans lesquels la mutualisation des forces fait vraiment la différence. Je pense par exemple au portail ParisTech Libres Savoirs (inspiré du projet innovant OpenCoursesWare lancé en 2003 par le MIT) et à la dynamique de partages de pratiques et construction de projets TICE, groupe que j'ai eu le plaisir d'animer jusqu'en 2012.

Ces projets relient des professionnels de grande qualité en innovation pédagogique qui sont parfois seuls dans leur établissement. La co-construction et co-animation sont l’occasion d’enrichir mes propres pratiques. Le réseau est, par ailleurs, en lui-même un lieu d’échanges de pratiques, de développement des compétences et de formation des experts engagés dans le projet.

 

*Arrêté du 6 mars 2018

Décret du 10 mai 2018

A lire également dans Educpros : Le défi de  la formation des enseignants chercheurs

En savoir plus sur RACINE

 

 

LES ÉCOLES de ParisTech